Accueil ›  Antiquités ›  Sculpture ›  sculpture ›  VIERGE À L’ENFANT D’ÉPOQUE RENAISSANCE
 
Retour

VIERGE À L’ENFANT D’ÉPOQUE RENAISSANCE

Origine : NORMANDIE, ROUEN

Epoque : XVIe SIÈCLE, VERS 1580

Dimensions :

Hauteur : 99 cm
Largeur : 35 cm
Profondeur : 23 cm
 
Bon état de conservation, restaurations d’usage et d’entretien
Bois de chêne
 
 
Vierge à l’Enfant en bois attribuée au sculpteur Michel Lourdel (1577-1676). Ce sculpteur et peintre travailla à Rouen dans la seconde moitié du XVIe siècle et le début du XVIIe siècle.
 
La Vierge est représentée debout et présente de ses deux mains l’enfant Jésus bénissant le monde de la main droite.
 
L’artiste a accordé un grand soin au rendu des vêtements que l’on devine souples et graciles. Le décolleté en accolade souligné par un large ruban, le modelé des fronces, la délicate suggestion d’une sous chemise participent de cet effet de réalisme. De même, les larges plis et volumes du manteau que la Vierge ramène par devant en tablier et qu’elle retient avec ses bras serrés contre son buste, non seulement rendent compte de l’habileté de l’artiste, mais aussi renvoient aux symboles.
En effet, le manteau de Marie ainsi disposé dessine finalement autour de l’enfant Jésus une véritable mandorle sacrée ou une touchante évocation de la matrice virginale.
 
Le visage feminin, au nez fin et aux lèvres menues, reste inaccessible et mélancolique.
Marie porte au sommet du crâne une couronne fermée dont la silhouette resserrée n’est pas sans évoquer le style des couronnes portées à la cour de France durant le XVIe et XVIIe siècle.
 
A noter le délicieux mouvement des cheveux ondulés qui se déploient autour du visage et vont caresser les épaules de la Vierge Marie. Le sculpteur a admirablement travailler leurs modelés, de l’épaisseur la plus fine jusqu’aux mèches plus larges, leurs conférant un naturel tout particulier.