Accueil ›  Antiquités ›  Furniture ›  meubles ›  RARE CREDENCE D’ÉPOQUE GOTHIQUE
 
Retour

RARE CREDENCE D’ÉPOQUE GOTHIQUE

Origine : ALLEMAGNE ou EST DE LA FRANCE

Epoque : XVe SIECLE

Dimensions :

Hauteur : 158 cm
Largeur : 132 cm
Profondeur : 60 cm
 
Bois de chêne veiné de belle qualité
Bon état de conservation
Manque les deux tiroirs en façade
 
 
Le mobilier médiéval, parvenu jusqu’à nous en trop petit nombre, nous est connu sommairement par l’enleminure, les stalles et les vitraux.
Les meubles d’époque gothique se classent en deux périodes dont la seconde, qui concerne notre meuble, s’étend du milieu du XIVe siècle au premier quart du XVIe siècle.
Ces meubles de la seconde période annoncent un notable progrès dans la technique de la menuiserie. Les panneaux sculptés indépendamment sont embrévés dans le bâti dont les éléments sont assemblés par tenons et mortaises.
 
Ce meuble appelé dans les testaments ‘Dressoir’ est destiné à « serrer » les objets nécessaires à la décoration de la table tout en permettant au propriétaire de présenter à ses hôtes la belle vaisselle d’argent ou d’étain en sa possession.
 
Cette rare crédence d’époque gothique présente en façade deux vantaux. Tous les panneaux sont entourés de pinacles sculptés de motifs différents. Les côtés comportent deux panneaux à plis de serviettes verticaux et un panneau horizontal reprenant à l’identique les serviettes du fond du corps inférieur. Les contreforts sur les côtés montent de la moulure jusqu’au sommet du meuble, sous la corniche en légère avancée.
 
En bas, le fond est orné de quatre panneaux sculptés de plis de serviette, embrévés dans le bâti.
 
Les deux vantaux sont conçus d’un seul élément de bois massif et tenus par de longues pentures. Les pentures et serrures en fer forgé sont délicatement ouvragées et maintenues par des clous à tête.
Les deux panneaux en façade sculptés dans la masse, associent des animaux dont un lion rugissant, sur un semis de végétation stylisée.
Ces deux vantaux ferment sur un panneau central fixe, par deux serrures en applique, composées d’une plaque à claire-voie. De part et d’autre de la serrure reste un petit contrefort en fer forgé.