Accueil ›  Antiquités ›  Furniture ›  objet d'art et d'ameublement ›  FACADE D'ARMOIRETTE A SUSPENDRE EPOQUE RENAISSANCE
 
Retour

FACADE D'ARMOIRETTE A SUSPENDRE EPOQUE RENAISSANCE

Origine : FRANCE

Epoque : XVIe SIECLE

Dimensions :

Hauteur : 90 cm
Largeur : 65 cm
Profondeur : 10 cm


Bois de noyer

L'armoire à suspendre a pour fonction de conserver les petits objets précieux. Le niveau inférieur est cantonné de deux masques léonins encadrant une frise de grecque. Au centre, un vantail est encadré de deux termes masculins qui arborent une fastueuse collerette,  une coiffure aux enroulements capillaires analogues à des cornes ainsi qu'une gaine à trois étages de chute de fruits et enfin un tympan circulaire brisé au sommet, le tout richement sculpté de motifs chers à la Renaissance: palmettes, grecque,  penne d'oiseaux, frise de ruban enroulé, feuillage d'acanthes.

Le vantail de l'armoirette, sculpté en bas-relief d'un trophé d'armes aux motifs nettement orientés selon les deux diagonales est cerné de deux cadres moulurés orné l'un d'une frise de ruban et l'autre d'une frise de palmette. Le détail de ce trophé comporte un portrait d'homme au casque sommé de longues plumes d'oiseau, posé sur un ensemble de trois flèches, un étendard et une hachette, ainsi qu'un badelaire (épée de bataille large et courbe en manière de sabre), sur une diagonale et deux boucliers à bord festoné.

Le fronton circulaire brisé est supporté par deux éléments d'architrave brisée soutenus par chacun par deux consoles ornées de pennes d'oiseaux. Dans la brisure est représenté un portrait féminin lauré, les cheveux longs, coiffé de deux nœuds de draperie sur les oreilles; la draperie se retrouve sur le buste.
Ce portrait est appuyé sur un support chantourné orné de feuilles d'acanthe et de deux enroulements.